Crise de l’eau et logements : ce que prévoit le

Le plan d’action du gouvernement enfin devant le nouveau parlement. Il a été présenté ce lundi par le premier ministre Aïmene Benabderrahmane ; qui a étalé les axes principaux du plan devant les membres de l’APN.

Lors de sa présentation, le premier ministre a évoqué plusieurs dossiers, dont celui des logements ainsi que celui de la crise de l’eau. En effet, Benabderrahmane a présenté les propositions de son gouvernement relatives à ces deux dossiers ; jugés importants.

La crise de l’eau

Pour faire face à la pénurie de l’eau, dont l’Algérie fait face depuis des années, le gouvernement prévoit d’augmenter la capacité de production d’eau par dessalement à 3,8 millions M3 par jour d’ici à 2024. Avec cette nouvelle capacité, l’approvisionnement en eau potable sera assuré dans l’ensemble du territoire national avec « le soutien de l’Etat ».

« Le gouvernement s’emploiera à porter le taux de raccordement au réseau d’eau à 99%. En plus de cela, il prévoit de rationaliser la consommation d’eau et les économies en combinant le dessalement de l’eau de mer sur une distance de 150 km, à partir du littoral et le raccordement entre les barrages et les systèmes de transfert d’eau ainsi que l’exploitation des ressources souterraines dormantes au nord du Sahara », a-t-il expliqué.

Un demi-million de logements distribués d’ici à 2024

Évoquant le dossier des logements ; le premier ministre a fait savoir que le gouvernement comptait livrer plus de 579.500 logements pendant la période 2021-2024. « Ces logements seront réalisés dans le cadre du nouveau programme du président Tebboune », a souligné Benabderrahmane.

« Outre le parachèvement et la livraison des programmes en cours de réalisation à savoir 842.823 logements, le gouvernement prévoit de livrer plus de 579.500 logements à distribuer durant les trois prochaines années », a-t-il dit.

Laisser un commentaire