France : un vélo volé conduit un Algérien à la

Le hasard fait bien les choses, mais pas tout le temps. C’est une phrase que beaucoup de personnes en situation irrégulière à l’étranger se disent car leur vie « en noir » ne tient qu’à un fil, un petit détail leur fait prendre un autre tournant, c’est le cas de ce jeune algérien en France.

L’algérien a conduit son vélo vers la prison, puisque ce dernier roulait tranquillement sur le vélo électrique qui en réalité n’était pas le sien l’ayant volé, avant d’être surpris par la voiture de police qu’il a tenté d’esquiver, en vain. Le jeune a été arrêté par la police, juste avant, il avait jeté une carte bancaire suisse mais a gardé une arme blanche sur lui : un couteau.

La vraie révélation fut l’identité de ce jeune homme, qui, à cause de ses explications floues concernant le vélo, a été embarqué. En vérifiant son identité, il s’avère que le jeune fait l’objet d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF). Le tribunal de Mulhouse du département français du Haut-Rhin au Nord-Est de la France, l’a condamné à six mois de prison suite auxquels il sera expulsé vers l’Algérie.

Pour rappel, les personnes faisant objet d’OQTF en France doivent d’abord terminer leur peine de prison avant d’être renvoyés.

L’Europe envahi par les sans-papiers

Le ministre de l’Intérieur Français, Gérald Darmanin, a déclaré hier dimanche, que la France a entre 600.000 et 700.000 personnes en situation irrégulière sur son sol. Il ajoute que l’Hexagone compte  » beaucoup moins de clandestins que la plupart des grands pays d’Europe, à commencer par la Grande-Bretagne : entre 1 et 1,5 million contre 600.000 à 700.000 pour nous ».

Le même responsable a souligné et félicité le fait que son pays « expulse trois fois plus de personnes en situation irrégulière que les Anglais, deux fois plus que les Italiens et 50 % de plus que les Espagnols ».

Laisser un commentaire