Voyages vers l’Algérie : le pass vaccinal sera t-il bientôt

« Décrue du nombre des cas de contaminations », cette joyeuse phrase à l’origine de toute bonne nouvelle relative aux voyages cette année. En ce temps de pandémie mondiale où les déplacements sont plus surveillés que jamais, cette phrase se fait de plus en plus rare vers une hausse importante des cas de contaminations.

La joie fut de courte durée notamment en Europe qui subit de plein fouet le Covid-19. En France par exemple, pays européen où plus de deux millions d’Algériens sont installés, enregistre en moyenne plus de 18 000 nouveaux cas chaque jour. Face à une cinquième vague qui se précise en France, mais aussi une hausse inquiétante en Europe, l’Algérie envisage d’instaurer une nouvelle mesure dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19.

Compte tenu des chiffres inquiétants en Algérie après une baisse considérable et une stabilité rassurante ; 159 nouveaux cas de contamination ont été recensés hier, la situation devient préoccupante. Selon plusieurs experts, le spectre d’une nouvelle vague épidémique se rapproche.

Un pass vaccinal s’impose

Selon nos sources, le Comité scientifique de suivi de l’évolution du coronavirus recommande aux autorités algériennes d’instaurer le pass vaccinal pour les voyageurs en provenance de l’Europe. Ce document prouvant la vaccination entière du voyageur est une mesure qui a préalablement été proposée par un sénateur, en l’occurrence Abdelouahab Benzaïm qui prônait cette mesure qui, selon lui, nous conduira vers une ouverture totale des frontières.

Le pass vaccinal n’est autre que la suite logique de l’augmentation des cas de contamination pour éviter d’alimenter le risque déjà existant d’une quatrième vague, tout en gardant en vigueur le test antigénique à l’arrivée.

Laisser un commentaire